• Des géologues ont découvert que des roches vieilles de 2 milliards d'années ont été formées par un mécanisme de subduction semblable à celui de la tectonique des plaques moderne.

    tecto

    source photo : nature en danger

     

    Suite de l'article : http://www.pourlascience.fr/


    1 commentaire
  • Dessin de la planète Kepler 22b, située à 600 années-lumière de la Terre.

    Cette planète semble réunir les conditions favorables à l'éclosion de la vie Photo: AFP

    kepler.jpg

    La Nasa a annoncé la découverte d'une «soeur» de la Terre par le télescope spatial Kepler. La planète Kepler 22b, située à 600 années-lumière, a probablement une surface dure et des océans d'eau liquide, ce qui la rend une candidate de choix pour la vie extraterrestre.

    Kepler 22b a 2,4 fois le diamètre de la Terre, a une année de 290 jours et son étoile a 75% de la luminosité du Soleil. Sur la surface de Kepler 22b, la température est de 22 °C en moyenne, ont calculé les chercheurs.

    Une vingtaine d'autres candidates de taille similaire à la Terre et situées dans la zone habitable de leur étoile - là où l'eau est liquide - ont été identifiées par le satellite Kepler. Deux planètes de ce type ont été certifiées, mais leur étoile est beaucoup plus grosse que notre Soleil. Le télescope Kepler observe 150 000 étoiles.

    Source : cyberpresse

     

     


    8 commentaires
  • Islande.jpg

    source : http://www.courrierdelouest.fr/

     

    Des petits tremblements de la terre en Islande pourraient être annonciateurs de l'éruption imminente de Katla. Ce volcan bien connu est particulièrement redouté par les habitants car il provoque la fonte du glacier qui le recouvre, entraînant des inondations importantes dans les plaines.


    En Islande, le volcan Katla, le plus redouté du pays, est en train de montrer des signes précurseurs d’une éruption imminente. Après les éruptions de l’Eyjafjöll il y a un an et demi et du Grímsvötn en mai 2011, ainsi que, dans une moindre mesure, du Katla lui-même le 9 juillet dernier, les habitants se préparent au pire.

    L’Islande est placée sur la dorsale médio-atlantique. C’est d’ailleurs l’unique endroit où elle est visible au-dessus de l’eau. Ainsi, l’île est un véritable nid à volcans (une dizaine d'importants) et la population vit au rythme de leurs éruptions.


    Des minisecousses annonciatrices

    Au cours du dernier mois, de légers tremblements ont été ressentis et vus (à la surface de l’eau notamment) par les équipes qui surveillent de près l'activité sismique de l’île. Environ 500 minisecousses ont ainsi été recensées, ce qui est le signe d’un mouvement du magma, selon les experts.

    Depuis le 9 juillet, Katla fait effectivement l’objet d’observations attentives. Ce jour-là, une faible éruption avait entraîné des dégâts importants. La fonte du glacier (le Mýrdalsjökull) présent sur la caldeira avait provoqué des inondations brutales dans les plaines. Avec une caldeira d’une largeur d’environ 10 km, la quantité de glace qui y repose est très importante. En outre, les habitants ont senti des odeurs de sulfures à proximité des rivières alimentées par la fonte du glacier.


    Eyjafjöll ouvre la voie à Katla

    L’éruption de l’Eyjafjöll en 2010 était déjà annonciatrice d’un réveil de l’activité volcanique dans la région. Selon certains physiciens, les dynamismes de Katla et de l’Eyjafjöll seraient liés. Mais l’intensité d’une éventuelle éruption reste pour l’instant complètement inconnue tant Katla est instable.

    Depuis que l’Islande a été colonisée (au IXe siècle), le Katla est entré une trentaine de fois en éruption. La dernière activité majeure remonte à 1918. Le volume de cendres dégagés avait atteint 700 millions de mètres cubes et l’indice d’explosivité volcanique (IEV) était de 4 sur une échelle qui compte 9 degrés (de 0 à 8), ce qui est considéré comme une éruption cataclysmique. La fonte du glacier provoqua d'ailleurs le détachement d’icebergs emportés vers l’océan par les inondations.

    Espérons que la prochaine activité volcanique du Katla sera plus modérée.

    Source: http://www.futura-sciences.com/fr/


    2 commentaires
  • seisme-turquie.jpg

    Selon l’institut américain de géophysique USGS, le tremblement de terre qui s’est produit ce dimanche dans l’est de la Turquie a atteint la magnitude de 7,3. D’après les médias turcs, les dégâts sont considérables et il y aurait des victimes : au moins une cinquantaine de blessés et plusieurs morts, selon les services du Premier ministre. Un nombre de victimes qui pourrait s’élever à un millier pour l’Institut sismologique de Kandili . L’épicentre a été localisé dans le village de Tabanli, dans la province de Van à la frontière entre la Turquie et l’Iran.

    Les tremblements de terre sont fréquents en Turquie. Dans les régions du nord-ouest, très peuplée et industrialisée, deux séismes ont fait 20 000 victimes en 1999. Dans la province de Van, 3800 personnes ont péri en 1976.

    Source : franceinfo


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique