• P1060852.JPGInfo séisme:

    En 4ème, nous apprenons que les séismes sont imprévisibles. Et pourtant, il est reproché à des scientifiques d'avoir sous estimer les risques lors du séisme d'Aquila en Italie, qui avait fait 309 morts et beaucoup de dégâts. Ces derniers ont été jugés et vont devoir subir une peine de 6 mois d'emprisonnement. Cela remet en cause le travail des scientifiques et principalement la prévention des risques sismiques.

    Source : http://www.liberation.fr/


    4 commentaires
  • Gif planete divers_planete 184481 Info planètes !

    Elle a été découverte par des scientifiques d'une équipe franco-américaine, elle a été baptisée "55 Cancri-E".

    Elle tourne autour d'une étoile invisible à l'oeil nu, il y fait très chaud, et un tiers de sa masse serait composée de diamant, soit 3 fois la masse de la Terre.

    Source : http://www.franceinfo.fr/


    6 commentaires
  • carta.jpg

    Source photo  : http://www.letelegramme.com/

     

    Un séisme de magnitude 5,9 a frappé le nord-est de l'Italie dimanche 20 mai vers 2 heures du matin. Le bilan serait d’au moins six morts et d'une cinquantaine de blessés selon un bilan provisoire. Cette forte secousse sismique, suivie de quelques répliques, a duré environ une vingtaine de secondes, elle a été ressentie dans tout le nord-est de l’Italie. Le foyer de ce séisme est situé à 10 km de profondeur et l’épicentre à Finale Emilia, à 36 km au nord de Bologne. Ce séisme a provoqué "des dégâts importants au patrimoine culturel", a indiqué le ministère des biens et activités culturels dans un communiqué. Environ 3000 personnes ont dû être évacuées de leurs habitations en Emilie Romagne.

    Source texte : http://www.cafepedagogique.net/

     

    Photos

    http://www.repubblica.it/

    http://www.lefigaro.fr/



    5 commentaires
  • Des géologues vont effectuer des mesures de température au large du Japon dans la faille à l’origine du séisme du 11 mars 2011. Présentée mi-avril dans le cadre du programme international de forages océaniques scientifiques (IODP), cette mission vise à mieux comprendre l’apparition de tsunamis.

     

    Pour comprendre comment la faille a pu glisser d’environ 30 à 50 mètres, provoquant ainsi le soulèvement du plancher océanique à l’origine du tsunami, les géologues vont tenter de savoir quelles étaient les forces de friction exercées sur les roches à ce moment-là. "L’une des manières les plus directes de les estimer est de mesurer la chaleur dégagée par le frottement des roches sur le plan de faille au moment du séisme", explique Pierre Henry, géophysicien au CNRS.

     

     

    Source : http://www.larecherche.fr/

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique