• Vous pouvez agrandir les affiches en cliquant dessus.

    1

    Les affiches en 6B : les différentes utilisations de la matière organique par l'Homme

    2

    Les affiches en 6B : les différentes utilisations de la matière organique par l'Homme

     

    3

    Les affiches en 6B : les différentes utilisations de la matière organique par l'Homme

    4

    Les affiches en 6B : les différentes utilisations de la matière organique par l'Homme

    5

    Les affiches en 6B : les différentes utilisations de la matière organique par l'Homme

     

    6

    Les affiches en 6B : les différentes utilisations de la matière organique par l'Homme

     

    7

    Les affiches en 6B : les différentes utilisations de la matière organique par l'Homme

     

    8

    Les affiches en 6B : les différentes utilisations de la matière organique par l'Homme

    9

    Les affiches en 6B : les différentes utilisations de la matière organique par l'Homme

     10

    Les affiches en 6B : les différentes utilisations de la matière organique par l'Homme

     


    15 commentaires
  • Ce week-end est marqué par la Fête de la Science, événement national, du 8 au 16 octobre. Comme tous les ans, il y a un village des sciences près de La Base, du 8 au 11 octobre. J’y suis allé deux fois cette année et je vous apporte mes impressions.

    Ce week-end, je suis allé voir les activités et les ateliers organisés à l’honneur de la Fête de la Science, évènement créé en 1992 par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Les précédentes années, le village des sciences de Lorient était sur l’endroit du nouveau parc :

     

    Le village des sciences ne se présente pas de la même façon cette année ; il n’y a plus les petits chapiteaux blancs, mais ce sont 3 pôles dispatchés dans les bâtiments des alentours (il faut bien 8 minutes pour se déplacer du pôle 3, au K3, au pôle 1, qui se situe à la Maison de la Mer ; cela présente un inconvénient). A mon avis le plus pratique est de se déplacer à vélo, ce que j’ai fait. Les lieux sont détaillés sur la carte ci-après :

     

    Le Pôle 1 à la Maison de la Mer :

    Cet espace dédié à la robotique et à la physique est moins complet qu’aux dernières éditions de la Fête. C’est le plus éloigné de la Cité de la Voile, et le plus difficile à trouver… A ma première visite (cette année toujours) je ne l’avais pas trouvé. Ce n’est que le lendemain (dimanche) que je l’ai découvert. Il y a un robot qui jouait de la musique, un autre qui dansait… Dans un atelier, des enfants (visiteurs) programmaient un robot pour qu’il fasse un chemin bien précis sur une planche. Sur cette dernière sont représentées les différentes étapes qui raconte l’histoire du poisson avant qu’il n’arrive dans notre assiette. Le robot doit rouler sur les étapes, de l’étape 1 à la 2, puis de la 2 à la 3, etc.

    J’ai vu aussi un groupe de jeunes collégiens qui faisaient des expériences basées sur les grandes lois de la physique (poussée d’Archimède…), et aussi par rapport au déplacement du son dans l’air, grâce à un test avec de la fumée. Leur travail était supporté par des maquettes qu’ils avaient conçues eux-mêmes (ex : circuit de billes représentant le déplacement des molécules d’air ; une maquette avec le système du sismographe…). Hélas je n’en ai pas pris de photos.

    Le Pôle 2 dans le hall Pen Duick à la Cité de la Voile :

    Le rendez-vous des amoureux des insectes ! Il y a un stand où l’on en expose des vivants et des morts : le spécialiste présente ses collections de papillons et bien d’autres insectes. Il y a des terrariums avec des cigales, des phasmes et encore que je ne citerai pas. Il y a aussi un stand dédié à l’ornithologie (la science des oiseaux). Ce sont les seuls stands que j’ai découverts, les autres n’attiraient pas particulièrement mon attention.

    Le Pôle 3 dans le K3 :

    Je trouve que cet espace était le plus intéressant.

    Il y a quatre principaux espaces : un stand pour les planctons, un avec une caméra thermique, un de l’association Bretagne Vivante, et un sur les légumineuses. Ce dernier ne m’a pas intéressé.

    (image : moi avec caméra thermique)

    Le plus captivant à mon avis fut celui des planctons. Une goutte d’eau de mer saturée de planctons est sur une lamelle de microscope. On observait une micro méduse mangeant des phytoplanctons, ou encore des crustacés qui se propulsaient avec leur queue. Un aperçu :

    (image : méduse mange plancton)

    Le stand de Bretagne Vivante présentait des collections de pelotes de réjections (reste du repas d’un grand oiseau, fourrure ou os, indigestes, régurgité par le bec. A ne pas confondre avec déjections).

    (images : pelotes de réjection)

    A des horaires précis de la journée, une visite à l’observatoire des goélands est organisée (sur le toit du bâtiment). Il faut accrocher, et… ne pas être claustrophobe ! Car les étroits escaliers de l’époque de la Seconde Guerre Mondiale semblent être interminables. Ce n’est qu’après 3 minutes d’ascension qu’on arrive à l’aire libre, mais il faut encore traverser une grand salle au plafond bas, appelée la « salle d’éclatage » d’après la guide. Elle ne nous a pas expliqué l’origine de cet étrange nom. Après encore quelques marches à monter, on arrive enfin à l’endroit où notre groupe (une quarantaine de personnes) se sépare en deux : le premier va monter tout en haut pour observer les goélands et l’autre va faire une autre activité. Après un quart d’heure d’activité, on changera de groupe. J’étais dans le groupe qui monte sur le toit. Il y a 4 « télescopes » qui visent une même colonie de goélands (des cormorans les accompagnaient). On nous expliqua beaucoup sur leur mode de vie, les dangers qui les menacent… C’était très enrichissant ! Je n’ai pas pu faire le second atelier car j’étais pressé par le temps.

    Le plus

    Pour ceux qui sont intéressés, la visite du Musée Sous-marin est gratuite durant l’évènement. La Cité de la Voile applique un tarif préférentiel.

     (image : sous-marin flore)

    (image : torpille)

    Dans mon article, j’ai hésité à utiliser l’imparfait mais j’ai finalement écrit avec le présent car si vous voudrez y aller, rendez-vous l’année prochaine! Vous trouverez quelques informations ci-dessus, mais vous en trouverez sûrement de plus pertinentes en surfant sur Internet !

    J’espère que cet article vous aura documenté, et puis je vous dis… au prochain article !

    Ahmed-Fourat 4ème

    (image : cite de la voile)


    7 commentaires
  • jacinthe mousse pomme de pin

    Composition personnelle avec de la mousse (plante avec des petites feuilles), une pomme de pin (provenant d'une plante à graines, elles sont d'ailleurs entre les écailles de la pomme pin) et une jacinthe (plante à fleurs possédant un bulbe, elles fleurissent en hiver à l'intérieur des maisons...)


    5 commentaires
  • abeillesJe suis allé à la fête des abeilles qui s'est déroulé le Dimanche 28 Septembre de 14h à 18h au parc Chevassu. 

     
    Il y avait beaucoup d'ateliers et de stands qui montraient diverses choses en rapport avec les abeilles. Dans un petit stand, il y a une sorte de petite ruche exposée aux visiteurs sur une table. Dedans, les abeilles s'activent ; cela montre que chaque abeille est née pour quelque chose. La reine est artificiellement marquée d'un point blanc pour que les apiculteurs la différencie des autres milliers d'abeilles qui se trouvent dans la ruche. Elle est légèrement plus allongée que les autres et vit plus longtemps.
    Il ne faut pas oublier leur grande spécialité: le miel ! Il existe beaucoup de sortes de miels, tous aussi différentes les unes des autres: le miel "toutes fleurs" est le plus répandu. Après, il y a le miel du lierre, de sarrasin, de blé noir...etc.
     
    Dans ce même stand, il y a des spécimens de Frelons asiatiques. Ces petites bestioles nous viennent de Chine.
    Un paquebot avait une charge de jarres en faïences et les frelons s'y sont glissés. Durant le voyage, la plupart survécut. Et c'est ainsi que le bateau débarqua à Bordeaux en 2004, et les frelons avec! Maintenant, ils osent manger la chair de nos abeilles sans défenses!!!
     
    PS: une abeille fait 3g de miel durant sa vie, alors ne le gaspillez pas!
     
    Fourat 6B

    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique