• loango.jpg

    Source photo : http://www.leparisien.fr/

     

    Loango est né à la Ménagerie du Jardin des plantes, à Paris, le 5 mars 2012

    C'est un  Mangabey couronné, une espèce de singe d’Afrique menacée de disparition

     

    Source vidéo : http://www.20minutes.fr/

    2 commentaires
  • L'axolotl, jamais adulte

    point interrogation

    L'axolotl (Ambystoma mexicanum).

    Cet amphibien aquatique a la particularité de ne jamais devenir adulte. Il reste toute sa vie à l’état larvaire –un phénomène appelé néoténie. L’axolotl possède des capacités d’auto-régénération de ses membres qui passionnent les chercheurs. Ces amphibiens de la famille des urodèles (qui gardent une queue à l’âge adulte, comme le triton, la salamandre ou le protée) sont menacés de disparition à l’état naturel.


    Cliquer sur le lien pour voir la photo d'un specimen exposé au jardin des plantes à Paris (il a été élevé en captivité) : http://www.sciencesetavenir.fr/


    votre commentaire
  • coquille.jpg

    Pour préserver la ressource, les pêcheurs malouins achètent des Saint-Jacques dans le Finistère, avant de les disperser en mer. En trois jours ils en ont semé un million, qu’ils pêcheront dans trois ans.

     

    Depuis 1994, les pêcheurs malouins soutiennent leur gisement en semant des jeunes coquilles qu’ils achètent à l’écloserie du Tinduff, à Plougastel-Daoulas dans le Finistère. Ils les laissent ensuite grossir avant de les pêcher, trois ans plus tard. « Quand on a commencé, le gisement était estimé à 420 tonnes ; il est passé à près de 1 300 tonnes », se félicite Pascal Lecler, président du comité départemental des pêches.

     

    D’où viennent les petites coquilles ?

    Les coquilles sont nées à l’écloserie du Tinduff, dans le Finistère. Elles sont âgées d’un an, ce qui permet leur transport par camion frigorifique. Autrefois, le comité des pêches achetait des larves de coquilles qu’il faisait prégrossir avant de les disperser en mer lorsqu’elles avaient atteint trois centimètres.

     

    Pourquoi ne plus acheter des larves de coquilles ?

    Malgré les six à neuf millions de larves que le comité achetait chaque année, les pertes étaient plus importantes qu’avec les jeunes coquilles déjà formées. « C’est aussi beaucoup plus pratique maintenant parce que ça demande moins de manutention que les larves », souligne Pascal Lecler, le président du comité des pêches.

     

    source : ouest france


    votre commentaire
  • http://www.lesdebrouillards.com/

      Pour la première fois, un ours brun a été vu en train de se servir d’une pierre pour nettoyer son pelage. Il a été observé pendant une longue minute alors qu'il prenait son bain dans un ruisseau, en Alaska. Un chercheur britannique a eu la chance de voir ce comportement jusqu'alors inconnu chez l'ours.

    On savait déjà que l'ours, en proie à des démangeaisons, se gratte le dos contre un arbre ou utilise ses griffes. Mais une exfoliation à la pierre, c'est une découverte!  

    Pourquoi est-ce si surprenant? Car généralement, ce sont les primates (dont le singe et l'homme) qui utilisent des outils, ou les animaux vivant en groupe. L'ours devient ainsi l'un des rares animaux non primates connus à utiliser un outil.

    D'autres animaux qui utilisent des outils

    - La loutre marine : elle se sert de cailloux pour ouvrir les coquillages.
    - L'éléphant asiatique : il utilise une branche d'arbre pour chasser les mouches
    - Le grand dauphin : il protège son rostre (nez) avec une éponge lorsqu'il fouille le fond de la mer à la recherche de nourriture.
    - La baleine à bosse : elle utilise des bulles pour attraper des groupes de poissons.

    Source : BBC Natrure et Tool-use in the brown bear (Ursus arctos)

     

    ours-brun.jpg


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique