• humains.jpg Source photo : http://www.humains-associes.org/

     

    L'hypothèse d'une bonne partie des scientifiques fut longtemps la suivante : l'espèce humaine aurait cessé d'évoluer au moment où elle a commencé à s'armer contre les caprices de la nature. En effet, quel besoin nos gènes auraient-ils de s'adapter, dès lors que nous disposons de vêtement pour nous protéger du froid, de techniques agricoles pour nous prémunir des famines, et de médicaments qui nous assurent de vivre assez vieux pour procréer ? Or, la cartographie du génome humain fournit aujourd'hui aux scientifiques les clés de l'histoire de notre évolution : non seulement l'espèce humaine a poursuivi son évolution au cours des 50 000 dernières années, mais il se pourrait même qu'elle ait évolué durant cette période à une vitesse encore jamais atteinte au cours de son histoire. Dans bien des cas, c'est justement la technologie - celle-là même que nous soupçonnions d'avoir arrêté l'évolution - qui en a été le moteur.

     

    Documentaire sur arte de 51 minutes :

    http://videos.arte.tv/fr/

     

    Vidéo intéressante pour tous car cette question nous passionne !

    Mais les notions abordées de génétique et d'évolution correspondent  au programme de 3ème!

     


    10 commentaires
  • coelacanthe.jpg

    Le coelacanthe existe bel et bien : c'est un poisson...

    Mais un poisson pas comme les autres, si 'discret' que pendant des siècles les scientifiques ont pensé qu'il avait disparu en même temps que les dinosaures...jusqu'en 1938 où un pêcheur a remonté un spécimen dans ses filets.

    Pas de quoi se réjouir pour une histoire d'écailles ? Et bien si car il est le plus vieux poisson du monde et il est loin d'avoir révéler tous ses secrets...Ainsi en 2010 une équipe de plongeurs naturalistes, menée par Laurent Ballesta est allée à sa rencontre, dans les grandes profondeurs....

     

    Pour la 2ème édition des Savanturiers de la Mer, nous avons le plaisir de vous convié à la projection de ce documentaire exceptionnel en présence de Ballesta le 28 octobre à 19h au cinéville de Lorient !

    Source : lathalassa

     

    Cliquer sur l'image ci-dessous pour connaître le programme

    savanturiers.jpg

    Encore plus de détails ici

    PoleNord2012.jpg


    7 commentaires
  • eruption-copie-1.jpg

    ARTE diffuse, samedi 22 octobre 2011 à 20 heures 40, le documentaire réalisé par Heinz Leger et Jörg Daniel Hissen "Après l'éruption - Quand la naturerenaît".

     

    eruption.jpg

    Plus de trente ans après l'éruption du Mont Saint Helens, la plus spectaculaire jamais survenue aux États-Unis, la nature reprend ses droits.

    Le 18 mai 1980, le volcan du Mont Saint Helens, situé dans la chaîne des Cascades, à soixante-dix kilomètres au sud de Vancouver, sur le territoire de l'État de Washington, entre en éruption. C'est la pire catastrophe volcanique jamais survenue aux États-Unis. Mais si elle a profondément remodelé la topographie de la région, elle permet aux scientifiques, plus de trente ans après, d'étudier à ciel ouvert les fascinantes stratégies de survie mises en place par la faune et la flore.

    Avec 38 000 hectares de forêts dévastés, recouverts de sédiments volcaniques sur une épaisseur de 150 mètres, les chercheurs craignaient que la terre reste à jamais aride et grise. C'était sans compter sur le gaufre à poches, un petit rongeur fouisseur qui, en creusant des terriers, a permis aux couches fertiles du sous-sol de remonter à la surface. Dans les pas du biologiste Charlie Crisafulli, une observation grandeur nature de la vie sous le volcan.

    Source : ici

     

    Si vous ne pouvez pas le voir à la télé, voici le documentaire:


    1 commentaire
  • Réalisateur : Benoît Grimon
    Journaliste : Jean-Marc Sigot
    Présentateurs : Fred Courant et Jamy Gourmaud

    Cliquer sur l'image pour visionner l'émission

    RESUME :

    Chaque année les grandes marées attirent près de 2 millions de français qui partent à la découverte de l’estran, cette étendue de sable qui se dégage à mare basse. Mais ce phénomène a ses revers : la disparition des coquillages et les dangers mortels de la marée montante.
    A l’occasion d’une grande marée d’équinoxe, Fred part explorer la baie du Mont Saint-Michel où l’on observe les plus grandes marées d’Europe.
    Jamy, quant à lui prends un peu de hauteur et installe son nouveau mini laboratoire dans l’abbaye au sommet du Mont Saint Michel. De là, la vue est imprenable sur la baie.

    L’étrange phénomène des marées

    Fred part à la découverte de la baie en compagnie d’un guide naturaliste, Romain PILON car s’aventurer seul dans cette immensité de sable n’est pas conseillé.
    Fred se retrouve piégé dans les sables mouvants et avec le retour de la marée, rester enlisé peut très vite devenir dangereux.
    Jamy nous rappelle quel phénomène est à l’origine des marées et nous explique pourquoi leur cycle se décale d’un jour sur l’autre.

    Coquillages et grandes marées

    Fred rencontre un pêcheur à pied professionnel qui récolte des palourdes. Mais ces coquillages commencent à se faire rares dans la région et il devient difficile de vivre de cette pêche.
    A chaque grande marée, les promeneurs viennent en masse pour ramasser eux aussi des coquillages sur l’estran. Pour préserver les ressources, des gardes jurés, engagés par le comité régional des pêcheurs professionnels, contrôlent la taille des coquillages récoltés et rappellent aux pêcheurs à pied la réglementation en vigueur.
    Jamy lui nous donne les clés pour comprendre comment la position du Soleil et de la Lune est responsable de ces fameuses grandes marées.

    Les dangers de la marée

    Dans la baie, la marée est réputée dangereuse car elle remonte très vite. Pour ressentir au plus près ce phénomène de marée montante Fred se fait volontairement encerclé sur un ilot sableux pour un exercice de sauvetage par hélicoptère. Les équipages de la Sécurité Civile patrouillent à chaque grande marée pour repérer et récupérer les imprudents piégés par la marée montante.
    Jamy nous explique pourquoi la mer remonte autant et aussi vite dans la baie du mont Saint-Michel et comment l’onde de marée est responsable d’un phénomène surprenant : le mascaret, une vague qui remonte le lit des rivières et que Fred n’a pas hésité à surfer en kayak.


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique