• L'évolution a fait régresser le pénis chez les oiseaux

    Info pour les 4èmes (reproduction, fécondation) et pour les 3èmes (ADN, mutation, évolution)

    Chez la plupart des oiseaux, comme la poule par exemple, le mâle ne possède pas de pénis. Il y a pourtant bien une fécondation entre ovule et spermatozoïde à l'intérieur de la femelle. L'accouplement se fait donc cloaque contre cloaque.

    L'explication se trouve au niveau génétique, c'est une mutation du gène Bmp4 qui produit une protéine Bmp4. Cette protéine serait responsable d'apoptose dans l'embryon, c'est à dire, des morts cellulaires programmées, et cela engendrerait une régression du pénis.

    Les caractères sélectionnés lors de l'évolution sont ceux qui permettent un avantage pour la survie ou pour la reproduction. Dans ce cas, cela reste pour l'instant un mystère en quoi l'absence de pénis est un avantage pour la reproduction des oiseaux. 

    Pour en savoir plus : http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/


  • Commentaires

    1
    Maïna 3a
    Jeudi 13 Juin 2013 à 15:00

    C'est très étrange ...

    2
    Emma 4B
    Jeudi 13 Juin 2013 à 18:33

    Je ne le savait pas!  

     

    3
    ca bouge en svt Profil de ca bouge en svt
    Dimanche 16 Juin 2013 à 14:39

    Et c'est justement à cela que sert le blog : à apprendre !

    4
    Klerwi 6c
    Mardi 18 Juin 2013 à 13:17

    qu'est ce que le CLOAQUE?????

    5
    ca bouge en svt Profil de ca bouge en svt
    Mardi 18 Juin 2013 à 19:51

    Clique sur la photo pour comprendre avec la légende 

    6
    Klerwi 6c
    Mercredi 19 Juin 2013 à 19:13

    mrci madame

    7
    Yaelle 3eE
    Samedi 7 Septembre 2013 à 16:45

    Je viens d'apprendre quelque chose! Ce genre de reproduction est bizarre quand même...

    8
    Samedi 7 Septembre 2013 à 20:02

    J'aime bien lire que les élèves apprennent des choses en surfant sur le blog

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :