• tronc cernes


    4 commentaires
  • Quand je suis rentré chez moi ce midi, il y avait des sporogones sur la mousse. Je les connais grâce au contrôle 6, qui nous en parlait. Alors j'ai fais des photos et effectué des recherches.

    Quelques photos personnelles :

    mousses sporogones sporesmousses

    sporogones

    "Les végétaux sans fleurs peuplent un nouveau milieu grâce aux spores. Chez les Fougères les spores sont expulsées des sporanges", me diriez-vous. Oui, mais chez les mousses, je ne sais pas pourquoi, mais ça s'appelle des sporogones. Il y a une certaine logique parce que c'est vrai que les sporogones ne ressemblent pas tellement aux sporanges.

    Les sporogones poussent sur la mousse, par exemple sur la Tortula muralis, qui est une espèce de mousse. Elle mousse sur des vieilles briques (comme devant chez moi, pas chez moi), sur des pierres, sur la terre, bref, un peu partout quoi... elle arrive même à se loger sur les toits des maisons qui sont faits pour la plupart en ardoise ! Bah c'est de la mousse après tout...Enfin, mais ce n'est pas pour cela qu'elle a le droit de se mettre un peu partout!
     
    Comment se débarrasser de la mousse sans polluer l'environnement :
    Je n'en ai pas la moindre idée.
     
    Comment faire une culture de mousse (même si ça ne sert à rien):
    Ça je sait.
    Mieux vaut ensemer sur un sol tassé (et désherbé bien sûr).
    Ramasse de la mousse et fait la sécher. Quand elle est bien sèche (et j'insiste sur le "bien") émiette-la dans une bassine. Sèmes-en sur la surface du sol sans recouvrir et elle poussera.
    Pour la faire pousser plus vite: tu peux l'arroser en ajoutant 1/2 L de lait par arrosoir de 10 L.
    Très agréable pour les pieds. Il se peut qu'elle s'assèche en été mais reverdit aussitôt que la température redevient raisonnable.
     

    19 commentaires
  • 716 0eclipse1Cette éclipse partielle de soleil sera observable en France métropolitaine aux alentours de 9h jusqu’à environ 12h, selon le lieu d’observation. Le pourcentage de la surface du disque solaire occultée par la lune, ou degré d’obscuration, sera maximal aux alentours de 10h30 et atteindra un maximum de 80 % sur l’axe Brest-Lille.
    L’observation d’un tel événement nécessite impérativement de se protéger les yeux afin d’éviter toute lésion oculaire.
    Une observation directe du soleil, sans protection adéquate, peut entraîner des effets irréversibles et conduire à une altération définitive de la vue.
    Des lunettes de protection spéciales peuvent être acquises chez des opticiens, dans des magasins spécialisés ou chez certains pharmaciens
    Les risques oculaires auxquels expose une observation directe du soleil, sont de deux natures :
    - lésions cornéennes à type de kératite, liées essentiellement aux ultraviolets, douloureuses mais réversibles en quelques jours ;
    - lésions rétiniennes à type de brûlures rétiniennes liées à l'effet thermique du rayonnement solaire et à un effet photochimique sur les cellules rétiniennes particulièrement fragiles. Ces lésions peuvent altérer définitivement la vue.
    En aucun cas le soleil ne doit être observé avec des instruments d'optique (jumelles, appareil photographique,…) ni avec des moyens de protection de fortune, comme des verres fumés, les films radiologiques ou de simples lunettes de soleil dont la faculté de protection est très insuffisant.

    Plus d'informations :

    http://www.sciencesetavenir.fr/espace/20150313.OBS4596/vendredi-20-mars-2015-ce-sera-la-jour-de-l-eclipse-de-soleil-preparez-vous.html

    http://www.sante.gouv.fr/eclipse-partielle-de-soleil-du-20-mars-2015-pour-l-observer-des-lunettes-de-protection-sont-indispensables.html


    7 commentaires
  • labo svt 1 collège st louis lorient

    Aujourd’hui, 7 mars 2015, c’était les portes ouvertes et moi,  j’étais avec les 2 professeurs pour les aider!

    Dans le labo SVT 1, il y avait des ateliers sur le vivant :

    En 6eme, je me suis rappelée de plein de choses ! Alors, il y avait des fougères de polypode et la dissection d’une fleur d’ajonc (on enlève les sépales, les pétales, les étamines et le pistil. Un atelier que j'ai aimé présenter, c'était pour savoir si le pain a de l’amidon : on prend une goutte d’eau iodée et on verse une petite goutte d’eau sur le pain et si sa devient noir ou violet foncé c’est qu’il y a de l’amidon dans le pain. Et pour savoir si le pain a du glucose : on prend une bandelette de test et un tube a essai, après on prend la bandelette et on la glisse dans le tube a essai si ça devient vert c’est qu’il y a du glucose dans le pain et si ça reste jaune c’est qu’il n’y a pas de glucose dans le pain.

    En 5eme, j'ai présenté la dissection d’un cœur de dinde, une coupe transversale d’un intestin grêle d’un petit mammifère vue au microscope, les organes du corps humain sur l'écorché.

    Dans le labo SVT 2, il y avait des ateliers sur le virtuel :

    Il y avait un atelier sur les aliments. Sur l’ordinateur, je demandais aux personnes : Qu’est ce que tu as mangé ce matin ? La personne me répondait : chocolat et je mettais par exemple : 26g et en kJ ça faisais 177,05 kJ. Et par jour, vous avez besoin de 10 000 KJ par jour.

    Un autre atelier présentait Google earth pour trouver des volcans:  Ex : - le piton de la fournaise et c’est sur l’île de la réunion, le mont st-Helen c’est aux États –unis, le Merapi c’est en Indonésie

    J’ai bien aimé participer aux portes ouvertes .J’ai aidé les deux profs de SVT. Elles m'ont félicitée de mon courage. Et moi aussi je les félicite parce qu' elles ont fait un travail merveilleux.  Et je pense que je vais retourner l’année prochaine aux portes ouvertes, je me suis intéressée à expliquer aux personnes. Au début, j’étais un peu stressée mais après je me suis sentie très bien. Et en plus j’ai aidé des 6emes parce qu’ils avaient besoin d’un petit coup de pouce.

    Priscilla, 5C

    labo svt 2 collège st louis lorient


    11 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires