• gorille.jpg

    Dans le zoo de Lymphe Wild Animal Park situé à Kent, en Grande-Bretagne, un gorille du nom d'Ambam est en train de devenir une véritable star. Pesant 220 kilos et mesurant 1m85, il a pour spécificité de marcher et de se déplacer comme un Homme, sur ses deux jambes et sans l'aide de ses bras.

    Ce n'est pas son mode déplacement permanent, mais il a été filmé en train de le faire la semaine dernière. La vidéo a depuis été visionnée presque 300 000 fois sur YouTube. C'est la zoologue Johanna Watson qui a filmé ces images, à l'occasion d'un projet sur la façon de se mouvoir des grands singes.

    Phil Ridges, vétérinaire qui s'occupe d'Ambam, reste lui passionné par les capacités de son protégé, comme il l'explique à SkyNews : "Tous les gorilles peuvent marcher dans une certaine mesure, mais nous n'en avons pas d'autres qui savent le faire comme Ambam. Il est devenu une célébrité dans le parc."

    Il pense toutefois que cette attitude n'est pas simplement fait pour imiter les humains : "Nous pensons qu'il s'en sert pour avoir un avantage de taille et regarder derrière le mur quand on vient le nourrir. D'une manière générale, il peut regarder sur de plus grandes distances et rechercher sa nourriture plus loin."

     


      source : yahooactualités

     

    Rappel : jeu sur les gorilles : Gorilla Gorilla


    9 commentaires
  • Concours de Février : les dents !!!

     

    kangou

    Une équipe de chercheurs israéliens a mis au point le premier dentifrice spécialement conçu pour les kangourous souffrant d'inflammation des gencives au point d'en périr, rapporte mercredi le quotidien Yediot Aharonot.


    Lorsque les marsupiaux ont mal aux gencives, ils perdent rapidement l'appétit, ce qui les affaiblit et entraîne parfois le décès. Il y a quatre ans, près de la moitié des kangourous du zoo de Beit Shean (nord d'Israël) sont ainsi décédés.
     
    A la suite de cette hécatombe, des équipes de l'Université hébraïque et de l'Ecole dentaire de Jérusalem ont développé un médicament contenant notamment des antibiotiques. Ce remède a été testé avec succès grâce à une longue brosse à dent pour kangourous.
     
    "Les kangourous traités au début de l'infection des gencives ont été rapidement guéris", se félicite le professeur Doron Steinberg, de l'Ecole dentaire, cité par le journal. Selon lui, le médicament est également efficace pour les chiens et les chats.

     
    Source : www.7sur7.be  01/12/10

    7 commentaires
  • mouche_015.gif

    Pour fêter le prochain retour du printemps, c'est encore dans quelque temps mais il faut s'y préparer, focus sur les insectes. Oui, mais pas n'importe comment, en macro, s'il vous-plaît.


    Un couple de mouche en macro, ça vous inspire quoi ? Regardez plutôt :

     
    L'amour en herbe. © proscopia, Daily Motion

    De l'or, de l'argent ? Non, un coleoptère casside qui vit en Thaïlande.

    Little Bouddha. © proscopia, Daily Motion

    Une éponge pour le bain ? Pas du tout, c'est une chenille !

    Très jolie chenille d'Asie. © proscopia, Daily Motion

     

    Source : http://www.futura-sciences.com/fr


    4 commentaires
  • A découvrir grâce à des images exclusives: l’exploration virtuelle du crâne des hommes préhistoriques, tel Cro-Magnon, montre que le cerveau humain s’est recroquevillé au cours des 30.000 dernières années!

    1291457.jpg

    L’imagerie 3D a fait entrer la paléontologie dans une nouvelle ère lui autorisant des inquisitions toujours plus poussées. Le cerveau de Cro-Magnon a ainsi été scanné, son endocrâne a été imprimé en trois dimensions. Il a ensuite été comparé à celui de 14 autres hommes sapiens fossiles et de 102 hommes actuels. Résultat ? Alors que depuis 4 millions d’années la tendance était à l’accroissement de la cervelle, c’est aujourd’hui l’inverse. Le cerveau des Homo sapiens aurait tendance à se comprimer depuis 30.000 ans, comme le montre ce morphing entre le crâne de Cro-Magnon et celui d’un sapiens ordinaire -comme vous et moi- réalisé en exclusivité par Antoine Balzeau pour Sciences et Avenir:

     

    L’endocrâne s’est raccourci d’avant en arrière,-comme s’il s’était ramassé sur lui-même et légèrement aplati sur le dessus. On observe au final une diminution de 7% de longueur, de 3 à 4% de hauteur et de 4 à 5% de volume. Certains lobes ont rétréci, d’autres se sont allongés. Bref, notre cerveau s’est réorganisé dans un crâne plus petit. Alors, rabougri du bulbe, Homo sapiens ? Pas sûr : ce recroquevillement a certainement favorisé la création de replis et de nouvelles connexions neuronales !

     

    Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquer sur l'image !

     

    Source : http://www.sciencesetavenir.fr/  270111


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires