• tecto.jpg

    La dérive des continents dans le passé et dans le futur


    13 commentaires
  • 2 vidéos du site curiosphère

    Cliquer sur les images pour les visionner

     

    1) Qu'est ce que la myopathie de Duchenne?

    jamy.jpg

     

    2) Qu'est ce que la thérapie génique?

    telethon-jamy.jpg


    5 commentaires
  •   chats-noel.gif

    La réponse attendue à la phase 1 étaient

    Silvestris catus : le chat domestique
    Canis lupus : le chien familier
    Mus musculus : la souris grise

     

    Cadeau de noël en avance :

    tous les participants sont sélectionnés !!!

     

    Bravo aux sélectionnés :

    Laure H. 4B  - Antonin F. 4C - Arthur Y. 4B  -  Julien Y. 6B  Arnaud M. 4C - Mélissandre LP 5B - Alison T. 3B -   Philipe A. 4C - Pol A. 4C -  Maïna J. 5B - Paola B. 6A - Loretta C. 6A - Alexis L. 3A - Thibaut B. 6C - Annie - Salma S. 5A - Typhaine B. 3C - Charlotte D. 6A - Alix L. 5A - Quentin C. 5B - Titouan D. 5B - Gireg L. 6B - Mme Forestier - Yaëlle R 6C - Tina F. 4B  - Mr Janvier

     

    Mission à effectuer avant mercredi 8 décembre : Concours photo!

    Envoyez la photo de votre animal (ou d'un animal dans votre famille) à svtlaretraite@yahoo.fr

    Précisez dans le mail le nom de votre animal.

     

    Merci de préciser dans un commentaire quand votre mission est effectuée.


    39 commentaires
  • lac.jpg

    Le lac Mono en Californie est très concentré en arsenic. C'est là que les chercheurs de la Nasa ont découvert une bactérie capable d'intégrer l'arsenic dans son matériel génétique.

     

    Une bactérie dénichée dans un lac en Californie est capable de remplacer une des briques élémentaires de la vie, le phosphore, par l'arsenic. Une révolution pour les scientifiques à la recherche de vie extraterrestre.

     

    La vie est normalement basée sur six principaux éléments: le carbone, l'hydrogène, l'azote, l'oxygène, le soufre et le phosphore. «L'idée que l'arsenic pourrait théoriquement remplacer le phosphore dans le fonctionnement des microbes n'est pas nouvelle en soi, mais nous avions toujours pensé que de tels organismes seraient très instables», explique Marie-Claire Lett, microbiologiste spécialiste de l'écophysiologie des micro-organismes à l'université de Strasbourg. Or l'équipe emmenée par Felisa Wolfe-Simon de l'institut d'astrobiologie de la Nasa est parvenue à montrer que de telles bactéries pouvaient en réalité se reproduire et fonctionner normalement en intégrant cet élément fortement toxique pour la plupart des êtres vivants.

    «Ils sont allés chercher des bactéries dans un environnement extrême, le lac Mono, en Californie, très concentré en arsenic. Ils les ont ensuite placés dans un milieu dépourvu de phosphore pour les forcer à utiliser l'arsenic comme brique élémentaire», explique Frances Westall du centre de biophysique moléculaire d'Orléans. L'arsenic est alors venu remplacer le phosphore dans l'ADN, mais aussi dans l'ATP, la réserve énergétique des cellules. Une nouvelle forme de vie, basée en partie sur l'arsenic, a ainsi vu le jour.

    La difficulté de trouver des atmosphères propices à la vie telle que nous la connaissons pourrait donc bien être contrebalancée par l'existence de formes de vie basées sur d'autres éléments. Cette bactérie qui remplace le phosphore par l'arsenic est la première preuve tangible que la vie pourrait exister sous des formes qui restent à découvrir.


    *L'astrobiologie, appelée aussi exobiologie,est une discipline visant à étudier la vie dans l'univers, mais aussi son origine sur Terre et son évolution.

     

    source : http://www.lefigaro.fr


    11 commentaires