• souris.jpg

    Cliquer sur la photo pour entendre la souris gazouiller

     

    Des chercheurs japonais ont récemment donné naissance à une souris un peu particulière : elle gazouille comme un oiseau. Une «évolution» génétique qui pourrait éclairer les origines du langage humain.

    Ce sont des chercheurs de l'Université d'Osaka, dans l'ouest du pays, qui ont donné le jour à la souris mutante.


    «Nous avons croisé des souris génétiquement modifiées sur plusieurs générations afin de voir ce qui allait se passer», a expliqué à l'AFP Arikuni Uchimura, chef de l'équipe.

    Résultat: une véritable surprise pour le scientifique qui s'attendait surtout à des modifications de «l'aspect physique» des souris: «Nous avons examiné les bébés souris l'un après l'autre (..) Et un jour, nous en avons découvert un qui chantait comme un oiseau».

    Ce nouveau don étant transmissible aux générations suivantes, le laboratoire travaille désormais sur plus de 100 souris mutantes. Objectif: comprendre à terme comment le langage humain évolue.

    Le chant des oiseaux est soumis à certaines règles linguistiques comme le langage humain mais «les souris sont plus faciles à étudier que les oiseaux car ce sont des mammifères et leur structure cervicale, ainsi que d'autres aspects biologiques sont plus proches des humains», a précisé Arikuni Uchimura.

    Les chercheurs se sont notamment aperçus que les souris mutantes gazouillaient plus fort selon les situations, ou quand les mâles étaient placés avec des femelles.

    Les «connotations sociales» du langage sont également à l'étude: «Nous examinons comment une souris qui émet de nouveaux sons peut influencer des souris ordinaires dans un même groupe.»

     

    Source : ici


    6 commentaires
  •  

    joyeuses_fetes_600-0e948.jpg

    Je vous souhaite de bonnes vacances et de joyeuses fêtes de fin d'année.

    Reposez-vous, profitez bien et revenez en forme à la rentrée!

    Et n'oubliez pas de voter

    Concours de décembre : l'élection

    neige36.gif


    38 commentaires
  • sucette.jpg

    Le bonbon du moment : la sucette qui pique et tâche la langue.

    Recouverte de sucre acide, elle est très convoitée dans les cours d'écoles.

    Trois couleurs différentes : rouge, vert et bleu.
    Ingrédients : Sucre, Sirop de glucose, Acidifiant : Acide citrique, Acide malique, Arômes, colorant : E104, E129 et E133.

     

    Devant le succès grandissant de ces sucettes, j'ai fait une petite recherche,

    et voilà ce que j'ai découvert:

    Les colorants alimentaires jaunes

    • Synthétiques et dangereux pour la santé

    E 102, 103, 104, 105, 107, 110, 111 : produits synthétiques toxiques, certains sont interdits en France (allergisants, cancérigènes). Il faut donc être vigilent lorsque l'on voyage à l'étranger, notamment en Asie, où la réglementation est moins draconienne.

    Les colorants alimentaires bleus/verts

    Le E 133 : colorant bleu synthétique, mais non toxique, quoique... Il est interdit en Suisse. Les risques d'allergie ne sont pas exclus. On le trouve dans le curaçao, certains chewing-gums, ou les fruits confits. 

    Source : http://www.suite101.fr/

    Rappel : le grignotage ne permet pas d'avoir une alimentation équilibrée.
    Lors du grignotage, ce sont souvent des aliments très énergétiques qui sont consommés.
    Nous avons besoin d'environ 10 000 kilojoules par jour, et nos aliments doivent couvrir ses besoins sans les dépasser. En grignotant, le risque est donc de stocker des lipides inutilisés.

    Rien de tel qu'une pomme pour la récréation du matin !
    apple3.gif

    40 commentaires
  • La famille des Picidés rassemble l’ensemble des pics, ces oiseaux spécialisés dans l’escalade des arbres et le forage de trou dans le bois.

    Caractéristiques des pics

    Pivert (Picus viridis), pic noir (Dryocopus martius), pic épeiche (Dendrocops major) et autres pics sont capables de grimper et de se maintenir fermement aux troncs des arbres grâce à leurs pattes robustes, aux orteils opposés deux par deux et aux griffes acérées, et à leurs rectrices rigides.

    Comportement des piverts

    Solidement agrippés à la verticale, ces oiseaux tapent le bois des arbres de leur long bec en forme de pic, et ce pour trois raisons :

    • atteindre les insectes xylophages et leurs larves pour les dévorer ;
    • utiliser le tronc à la manière d’un tambour pour communiquer ;
    • creuser des cavités dans le bois mort pour y déposer leurs œufs.

    La menace sur les piverts

    La raréfaction du bois mort dans les forêts, les haies et les parcs, pour des raisons de productivité sylvicole, de sécurité (chute, incendie) et de propreté réduit les habitats de ces espèces.

    Source : http://www.futura-sciences.com/

     

    picvert1


    10 commentaires