• inscriptions-portes-ouvertes.jpg
    Merci de vérifier ce tableau et de me mettre un commentaire pour confirmer votre inscription.
    insectes-chenille-17.gif Merci aux volontaires! insectes-chenille-17.gif

    30 commentaires
  • histoire-des-arts.jpg Cliquer sur l'image pour accéder au site vivelessvt.com
    Vous pourrez ainsi visionner un dossier complet sur des oeuvres d'art relatives au programme de 3ème.
    Voici quelques exemples pour vous donner envie:

    Un animal transgénique....          Un film ...                 Une culture de bactéries ...        Etc....
    étudié ici

          stars-wars.jpg        bactéries elephant 489329Alba-Bunny.jpg

    3 commentaires
  • Voici quelques exemples de présentations de frises demandées lors de la partie sur l'évolution.
    Je vous laisse admirer !
    titre1.jpg
    image1.jpg
    titre4.jpg
    titre2.jpg
    titre3.jpg
    frise1.jpg
    frise3
    frise6.jpg
    frise7.jpg


    8 commentaires
  • c23cd42326.jpg « Les éléments d'un squelette de grand dinosaure sauropode viennent d'être découverts dans les carrières Audoin à Angeac-Charente. Ils proviennent de couches fossilifères du crétacé inférieur âgées de 135 millions d'années et sont accompagnés d'ossements de dinosaures carnivores, de crocodiles, de tortues et de bois fossile. Les découvertes de grands dinosaures sont très rares en France et la richesse du site d'Angeac va permettre le développement d'un projet scientifique paléontologique. »

     

    Depuis la mise au jour d'une vertèbre géante de dinosaure à Graves-Saint-Amant en 2008, déjà dans la carrière Audouin, Jean-François Tournepiche savait que le site était exceptionnel.

    Les événements de ces derniers jours lui ont donné raison. Il y a deux semaines, un employé du carrier Audouin découvre des ossements, de très gros ossements. L'archéologue est immédiatement prévenu.

    L'animal découvert est un sauropode, un pacifique herbivore au cou démesuré. Selon nos informations, le spécimen mis à jour devait mesurer, de son vivant, près de 27 mètres de long.

    Sur site, les fouilles se poursuivent sur une aire à peine supérieure à 100 mètres carrés. Malgré cette faible surface, chaque demi-journée qui passe apporte son lot de trésors. On évoque des têtes de fémur de 80 centimètres, des tibias, des vertèbres parfaitement conservées. Les spécialistes appellent cela « un nid d'os ». Un site où l'on trouve pêle-mêle un large éventail de la faune et de la flore qui peuplait la Charente il y a plusieurs dizaines de millions d'années.

    À la découverte confirmée du squelette de grand dinosaure sauropode, pourrait s'ajouter celle d'un dinosaure carnivore. On imagine l'effervescence des archéologues et scientifiques sur place... Une effervescence observée au musée d'Angoulême. C'est dans une pièce du grand musée angoumoisin que sont stockés et nettoyés, avec le plus grand soin, les premiers ossements tirés de leur gangue de terre. Des morceaux de préhistoire fossilisés impressionnants d'envergure que les scientifiques vont maintenant détailler pour essayer de reconstituer le gigantesque puzzle du squelette du sauropode et de ses congénères.

    Un travail de longue haleine qui, on n'en doute pas, sera suivi de près par la communauté archéologique internationale. Source : sud ouest. fr


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires